Logo  Yogi Ling (association cultuelle 1905)
Accueil
Contacts
Programme

 

Voir :    CONDITIONS & TARIFS   

Yogi Shang Nèl Gyu Ling

Lama Shérab Namdreul nous explique ici l'historique du nom Yogi Shang Nèl Gyu Ling, en abrégé "Yogi Ling".

« Après une dizaine d’années passées au centre de Kagyu Ling comme Guétsul (moine) où j’ai accompli la traditionnelle retraite de trois ans entre 1988 et 1992, je décidai de m’organiser pour continuer à méditer en retraite. La situation du moment étant, il ne m’a pas été possible de le faire à Kagyu Ling. En 1993, j’ai fait l’acquisition d’une toute petite maison en Creuse au lieu-dit Combaudet sur la commune d’Évaux-Les-Bains dans l’intention d’y faire des retraites solitaires. Je pensais nommer ce lieu Soukhasiddhi Ling. Alors que j’en étais encore aux travaux de rénovation, Lama Orgyèn Ouangdu me fit le plaisir et l’honneur de me rendre visite. C’est alors, qu’il me suggéra le nom de Yogi Ling en m’expliquant que ce nom correspondait mieux au lieu et à sa vocation. Par la suite, je rajoutai à Yogi Ling le nom de “Shang” en hommage aux yogis de cette Lignée et tout particulièrement à la yogini Soukhasiddhi et, bien entendu, à Kalou Rinpotché Rangdjoung Kunkyab. À cette époque, un petit groupe commençant à se constituer, j’invitai Bokar Rinpotché à venir en Creuse pour donner spécifiquement l’initiation de Soukhasiddhi dans l’intention de prendre le cycle Soukhasiddhi comme le cœur de mes enseignements. Bokar Rinpotché me répondit qu’il ne se déplaçait plus en Occident pour un certain temps et qu’il s’organisait à donner des cycles d’enseignements à Mirik pour les occidentaux. J’ai cru entendre que Rinpotché réagissait à l’habitude prise dans les centres de programmer des initiations au titre de bénédiction sans être suivies de commentaires. Je comprenais sa position d’autant plus que je partageais sa vue et que je l’applique encore aujourd’hui à Yogi Ling.

Lorsqu’un élève requiert une transmission vajra, le Lama se doit de lui donner cette transmission en entier : initiation, commentaire et insufflance (tib. loung) pour qu’il reçoive tous les éléments nécessaires à son Éveil. Ne lui consentir qu’une partie n’est “ni fait ni à faire”. Une transmission se doit d’être au service de l’élève qui, fort de son aspiration, n’attend d’un instructeur qu’il lui transmette juste les éléments lui permettant de mener à bien son chemin vers l’Éveil. Pour cela, le Bouddha Shakyamouni a suggéré comme base les quatre sceaux du Dharma et les quatre « garanties ».

La transmission tantrique est aussi bien sous la responsabilité du Vajracharya (tib. Dorjé Lopeun) que de l'élève vajra. Si le premier se sait détenteur de la transmission et le second aspire à détenir une transmission, on se trouve dans les meilleurs conditions pour que la transmission puisse porter l'élève à maturité jusqu'à sa libération des voiles de l'esprit. Considérant le Bouddha-dharma comme une voie d’émancipation pour l’élève plutôt qu’une obédience d’École ou une allégeance à un maître, j’ai rajouté au nom de Yogi Ling le concept de Lignage4 (sct. gotra, tib. gyu) naturel (tib. nèl) pour souligner les principes qui me tiennent à coeur quand il m’est demandé une transmission vajra à l’ermitage Yogi Ling. »

Ceci est extrait du livre "Rosaire de mots vajras"

ENSEIGNEMENT

L'ermitage Yogi Ling n'est sous l'obédience d'aucune École particulière. Lama Shérab Namdreul a reçu instructions et transmissions de plusieurs Lamas et Rinpotchés issus de différentes Lignées. Cependant, le cœur de son enseignement s'inspire pour l'essentiel de la lignée Shangpa Kagyu, dont il reçut la transmission de Kalou Rinpotché et Bokar RinpotchéSahaja. Sa rencontre avec Mogchok Rinpotché, lui permet d'affiner cette transmission. Il reçut également les enseignements Dzoktchen et d'autres de lignées diverses. Aujourd'hui, son parcours et son expérience le conduit à composer en français des cycles d'enseignements personnalisés où il nous fait partager son inspiration pour la Vue Sahaja et de la contemplation tantrique comme Mandala Yoga, Mandala Tantra, Sahaja-mahamoudra, Dakinis des Cinq Règnes. (Voir les sadhanas originales)

Sous l’inspiration de Kalou Rinpotché, Lama Shérab est attaché à une vue “rimé” (sans partialité) et plus personnellement, à l’esprit du véhicule unique (sct. Ekayana) où la méthodologie de chaque véhicule n’est ni dépréciative ni exclusive les une des autres tant qu’elle se conforme aux quatre sceaux du Dharma. Lama Shérab enseigne la contemplation tantrique dans une approche thérapeutique, rationnelle, sans mystification ni idolâtrie lamaiste.

Aujourd'hui, l'enseignement que Lama Shérab Namdreul transmet est une synthèse qui s'enrichit de ses compréhensions et de ses expériences sous l'inspiration qu'il considère comme celle d'un Lignage naturelle des bouddhas et yogis dans la sagesse du Sahaja.

Son intérêt pour la théologie et les philosophies permet à Lama Shérab de présenter un enseignement qui réaffirme l'universalité des traditions. À ses yeux, toutes recèlent la sagesse ultime et toutes concluent sur la nécessité de la bienveillance entre les êtres. Considérant le Bouddhadharma comme une voie d’émancipation pour l’élève plutôt qu’une obédience d’École, Lama Shérab met l’accent sur l’investissement et la responsabilité de l'élève. Ce qui relève d'un Lignage naturel qui dépasse les Hommes et l'Histoire.

« Le Bouddhadharma ne se base pas sur la croyance. La croyance permet d'asseoir le pouvoir des uns et de soulager la paresse des autres pouvant les conduire à une servitude consentie et consentante (allusion au concept de "servitude volontaire" de La Boétie).

« Le Bouddhadharma est une transmission du sens, de la vue et de l'expérience au service de toute personne aspirant à l'éveil de sa conscience. Une transmission de sagesse est sous la responsablité tout autant de l'instructeur que de l'élève.

 

temple

losar 2012
Dorure de la flèche

 

Maison

Temple

Autel

CYCLE et enseignements rÉcurrents

Pour permettre une bonne compréhension, les enseignements à Yogi Ling sont souvent proposés sous forme de cycles tout le long de l'année. Cependant, Lama Shérab est à l'écoute des motivations de chacun pour également aménager  au cas par cas des enseignements occasionnels. Une importance particulière est mise dans l'exposé de la Vue bouddhique. Avec une certitude de la Vue, la Méditation entraîne l'intégration des méthodes qui permet de se "consacrer" sans confusion à la Conduite au quotidien.

Vous pouvez consultez ci-dessous les enseignements et transmissions qui ont été donnés jusque-là à Yogi Ling

Cycles Yogi ling    &   ENSEIGNEMENTS TRADITIONNELS

 

Historique des VISITES  

 

 

 

Mogchok Rinpotché

Lama Shérab Dorjé

Lama Tenpa

Lama Orgyen

Lama Seunam

Voir :    CONDITIONS & TARIFS