Logo

Tantra de Chakrasamvara

Accueil
Contacts
Programme

Chakrasamvara

Le tantra de Chakrasamvara (tib. Korlo Dompa) fait partie de la classe la plus haute appelée “anutara yoga tantra”, tantra d'union insurpassable. Ce tantra met en scène union Korlo Demtchok (Chakra de Sublime Félicité) et Dorjé Pagmo, "Celle à tête de verrat" (Vajravarahi).

Comme pour le tantra de Kalachakra de la lignée Djonang, le tantra de Chakrasamvara de la lignée Shangpa se réfère à la Vue de la Co-émergence (sct. Sahaja, tib. Lèn Kyé) qui donne tout son sens à sa contemplation et à son accomplissement. Ce tantra consiste donc à reconnaître l'essence même du désir comme étant la co-émergence de discernement et félicité.

Pour disposer des meilleurs conditions à la pratique de ce tantra, Lama Shérab transmet les éléments nécessaires pour progresser sur le Chemin de la préparation de la voie yoguique en précisant l'approche d'une éthique intégrale puis le sens du karma, des imputations et de l'illusion. Il est indispensable de discerner, d'une part, les causes illusoires qui font que le désir procède de l'illusion et produit la souffrance et d'autre part les causes de sagesse qui font reconnaître le désir comme étant l'union de félicité et vacuité.

Ensuite, il est nécessaire d'avoir une forte motivation et d'aborder la Méthode avec l'intelligence de la Vue. Pratiquer un tantra est avant tout apprendre à joindre (sct. Yog) la Méthode et la Vue. Il n' y a pas de Méthode qui fonctionne d'elle-même et il n'y a pas de Vue qui se révèle d'elle-même. Ce Chemin de la jonction (sct. Yog) nécessite de l'effort, de la compréhension et la fermeté dans ses engagements. Alors, adviennent les premiers fruits du Chemin de la vision de l'espace non-né signifié par la lettre A de Yoga.

Pour cette transmission, Lama Shérab Namdreul propose une sadhana courte composée par l'actuel Taï Sitou Rinpotché.

Le tantra de Chakrasamvara est une excellente introduction aux six yogas essentielles (Toumo, Corps illusoire yoga du rêve etc...) et tout particulièrement celui de Toumo. Réduire le yoga de Toumo à une performance au froid est sans intérêt. Il s'agit de produire la diffusion du plaisir, quand il n'est plus utilisé pour assouvir le désir, par toute la chair qui se révèle l'incarnation de la charité.

Le terme chakrasamvara suggère un contrôle (samvara) du chakra du lieu intime. Ce contrôle n'a rien de coercitif comme une rétention séminale qui n'est d'aucun intérêt si ce n'est qu'un moyen contraceptif. Ce chakra est le point charnière de la diffusion qui révèle indissociabilité de chair et charité.

Le tibétain "dom-pa", généralement traduit par vœu, a le sens de "répondre de" ce chakra.