Commande

Catalogue

Accueil

L'Enseignement du Bardo

Note introductive de Lama Lodreu

Si les Bouddhas nous apparaissaient soudainement à l'instant de la mort, notre Éveil se produirait spontanément et instantanément. Le point capital de tout l'enseignement est : "La reconnaissance que tout ce qui intervient est la clé pour obtenir l'Éveil".

 

I Le Chikai Bardo

Le nombre des êtres qui errent dans le samsara est infini et leurs perceptions sont aussi illimitées que le nombre des dharmas (phénomènes). Tous ces dharmas se résument en deux groupes : le Dharma mondain et le saint Dharma.

Le Dharma mondain est infini mais comme l'a dit le Bouddha, il est tout entier contenu dans les Cinq Skandhas, en tibétain Poungpo Nga : poung po signifie "tas" et on traduit par "agrégat" ; nga signifie cinq.

Les cinq skandhas sont la corporalité, la sensation, la perception, la volition et la conscience. Les six organes sensoriels (yeux, oreilles, nez, langue, corps et mental) et leurs objets (forme, son, odeur, saveur, tangible et pensée) forment ensemble les Douze Domaines d'Extensions *, en tibétain Kyé Tché Tchou Nyi : kyé tché signifie "être né et s'étendre" ; tchou nyi signifie douze. Ce sont là les phénomènes de l'illusion du samsara.

Le saint Dharma est infini mais il est tout entier contenu dans les enseignements Hinayana, Mahayana et Vajrayana du Bouddha. Dans notre cas précis, nous faisons référence à la pratique Vajrayana, particulièrement en ce qui concerne la mort et la renaissance. Par cette connaissance (des enseignements), les cinq skandhas et les cinq éléments se transcendent en les cinq Dhyanis Bouddhas (cinq familles de Bouddha).

 

II LE TCHEUNYI BARDO 

Nous avons parlé des deux premiers des trois niveaux de potentialité pour la libération. Une personne du premier niveau obtient l'Éveil par sa propre méditation. La personne du deuxième niveau obtient la libération par la pratique de Powa ou bien par elle-même ou par l'intermédiaire d'un Lama. Celle du troisième niveau n'est pas capable d'accéder aux niveaux précédents et sa libération dépend alors de l'audition du Bardo Theudreul...

...Dans le Bardo, la conscience possède un grand pouvoir, si vous êtes capable de penser à la Terre pure de la Grande Béatitude (Déouatchen), alors vous pouvez instantanément obtenir la libération. Mais sous la force du karma, la plupart de nous ne pourrons pas se concentrer sur des pensées aussi élevées et au lieu de cela nous serons pris par la peur, la tristesse et les sensations négatives. C'est le moment où les actions négatives antérieures vous nuiront et celles positives vous seront profitables. Même si vous réalisez que les fruits des actes négatifs sont empoisonnés, vous êtes incapable de les rejeter. Votre nom, votre santé, la fortune, la réputation, la beauté et tout ce que vous avez accumulé dans les vies passées ne vous seront d'aucune utilité. A cet instant vous dépendez complètement de vos actions précédentes.

 

III LE SIPAI BARDO 

1) Les êtres ordinaires dans le Sipai Bardo

Pendant votre errance dans le Sipai Bardo, vous avez certaines possibilités miraculeuses dérivant de votre karma passé. Ces possibilités incluent des pouvoirs tels que traverser toute chose : les montagnes et les murs des buildings par exemple. Rien ne peux vous entraver parce que vous êtes dans une forme mentale.

A ce moment, vous avez quatre expériences ne ressemblant en rien à celles que vous avez eues durant votre vie...

2) Les Toulkous dans le Sipai Bardo

Il existe deux classes de base de Toulkous : ordinaire et supérieur. Un toulkou ordinaire, par le pouvoir de sa vertu et son éthique durant ses vies antérieures, peut renaître avec un précieux corps humain...

 

Glossaire

Bindou : Ce sont les éléments subtils du corps, d'un point de vue yogique (énergies intérieures physiques et non physiques), qui sont médités à travers les pratiques avancés du Vajrayana.

Bodhicitta : la Bodhicitta relative procède de la méditation sur le développement de la compassion envers tous les êtres. Celle-ci mène à entrevoir la Bodhicitta ultime, la nature de la réalité ultime. En retour, ceci inspire plus de compassion envers les êtres et l'intention de les délivrer du samsara.

Bodhisattva : Au sens littéral, Bodhisattva veut dire "attitude de pur éveil". En général ce terme s'applique à quiconque prend le vÏu de renoncer à son propre éveil de façon à Ïuvrer au bien de tous les êtres. Plus précisément, cela désigne une classe spécifique d'être qui n'ont pas seulement pris ce vÏu supérieur, mais qui ont également atteint un degré significatif de réalisation sur la voie, depuis la première jusqu'à la dixième Terre (Bhoumi) de Bodhisattva. L'idée de base est de générer une attitude qui consiste à placer le bien-être d'autrui avant le sien.

Commande

Catalogue

Accueil