Logo

Tara verte

Accueil
Contacts
Programme

Tara, la Libératrice, personnifie la sagesse de la vacuité. Celle-ci étant matricielle de la compassion, Tara est désignée comme la mère des bouddhas.

L'activation de la compassion procédant immédiatement de la réalisation de la vacuité, l'activité de Tara est également qualifiée de "prompte". Dans l'instant même de la réalisation de la vacuité, la nature inhérente de la compassion annihile promptement les huit peurs qui entravent la conscience cognitive.

Les huit peurs d'ordre extérieur : lions, éléphants, feu, serpents, voleurs, l’eau, l’esclavage et les esprits mauvais. C'est une approche populaire ritualiste où il est convenu de prier une "déité extérieure" dans le but d'en obtenir la protection.

Les huit peurs d'ordre intérieur : ignorance, orgueil, colère, jalousie, vues erronées, attachement, avarice et suspicion. C'est une approche de transmutation psychologique où il est convenu de faire l'analyse du bien fondé de nos émotions.

En réalisation la vacuité de ses objets nous nous libérons du même coup de la peur que ces objets engendrent.

Les huit peurs d'ordre intime (secret) : Au contact de science (tib. shé) et d'aspect (tib. nam) d'apparence s'établit soit une peur ou une lucidité. Les huits consciences (tib. namshé) font de l'aspect objectif une réalité propre. Si on demeure en la "pré- science" (tib. yéshé) immédiate ce qui aurait pu être appréhendé comme peur se trouve être co-émergence (sahaja) de clarté et vacuité. Cette approche est proposée dans la contemplation aussi bien tantrqiue que yogique.

Voir : Mandala des cinq Taras