Yoga de Claire Lumière

Accueil
Contacts
Programme

Naropa

Le yogi Naropa

Bhasvara* (tib.Eu Sel), le yoga de Claire Lumière, fait partie des six yogas essentiels de la voie bouddhique. L'ensemble de ces six yogas constitue les préliminaires racines au Mahamoudra.

Le yoga de Claire Lumière est présenté comme le plus ultime des six yogas au sens où il est directement assimilé à la nature du Sahaja-mahamoudra défini comme la co-émergenec de Clarté-Vacuité.

La différence se trouve dans l'approche. Le Sahaja-mahamoudra se fait sans autre approche que l'établissement en toute simplicité de l'esprit en sa propre nature. C'est la voie que l'on dit "directe", mais qui peut s'avérer longue si l'on n'a pas la compréhension nécessaire et si l'on n'a pas dissipé quelques illusions insidieuses. Il peut donc être utile de pratiquer des préliminaires qui vont favorisé la réalisation du Mahamoudra.

Outre les douze préliminaires au mahamoudra, les six yogas sont considérés comme des préliminaires racines qui vont permettre d'intégrer les distorsions pathologiques (sct. Klésha) sur la voie de l'Éveil simplement en réalisant leurs illusions.

Tandis que l'approche du Sahaja-mahamoudra est directe, l'approche des six yogas s'appuie sur une méthodologie des souffles et du pranayama pour arriver à l'unification du prana et de l'esprit. Chaque yoga traite d'une distorsion pathologique spécifique qui par le contrôle du souffle et de l'esprit intègre la voie de l'Éveil.

Soit on pratique directement en l'esprit et le prana se révèlera en l'unité primordiale
Soit on pratique le contrôle des souffles et la nature primordiale de l'esprit se révèlera

Le yoga de Claire Lumière traite directement du voile de l'ignorance et de l'opacité mentale annexe. En cela ce yoga se dit "ultime" parce qu'il va à la racine de nos illusions et permettre de réaliser l'instant où l'ignorance-opacité co-émerge à l'Éveil.

Il faut comprendre que le terme "Lumière" fait référence à la nature "invisible" et le terme "claire" ou "clarté" désigne l'instant qui révèle** l'invisible, non pas que l'invisible soit vu mais en quoi il y a invisible. De même, lors d'une expérience de l'indicible on réalise en quoi c'est indicible. Le terme "claire" n'est pas un qualificatif de lumière (ce qui serait un pléonasme) mais désigne la fonction de rendre "évidence".

Parce que cette révélation de la Claire Lumière ultime procède de la nature ultime même de la conscience, cette révélation ne s'accompagne d'aucune manifestation lumineuse. Les différentes manifestations lumineuses qui peuvent se produire lors de notre progression sont significatives d'aptitude de la conscience mais restent relatives. Elles participent de notre complexion biologique et pneumatique. D'autre part, on peut réaliser la Claire Lumière ultime sans avoir eu ces expériences relatives.

Chaque yoga a son moment privilégié pour sa pratique. Le moment privilégié pour la pratique du yoga de Claire Lumière est le moment du sommeil qui, comme le dit Alfred Jarry, est le singe de la mort***. Avis aux paresseux....

Lama Shérab Namdreul

* Du sanscrit Bhas : devenu évident et vara : ce qui fait

** Révéler : du latin revelare (dévoiler), issu de velum (voile)

*** Dans "L'Amour absolu", d'Alfred Jarry, Emmanuel Dieu se sert du sommeil comme d'éternité provisoire.

Voir : Enseignements traditionnels et yoga bouddhique