Souhait d'aspiration (tib. Meunlam)

Je vais vers l'éveil comme seul refuge contre la souffrance.

Je tend à l'éveil comme seul refuge contre l'illusion

J'aspire à l'éveil comme seul refuge contre la vanité

Je suis le fruit de mon aspiration.

Je suis le garant de mon aspiration.

La plus grande joie est de la voir toujours plus s'accroître de courage et de partage. (générosité)

La plus grande liberté est de savoir la développer vers toujours plus d'authenticité, toujours moins de honte. (éthique)

La plus grande certitude est de ne plus la voir s'ébranler quand même se verrait-on petit, faillible, méprisé... (patience)

La plus noble victoire est qu'elle n'est pas une conquête mais l'élan naturel d'un cœur pleinement assumé. (enthousiasme)

La plus haute attitude est qu'elle n'est le fait d'aucun espoir. (concentration)

La plus ultime confiance est que son objet n'a plus lieu de la justifier. Elle est le sens même d'être le Refuge (sagesse)

Faire des souhaits ne se fait pas dans un esprit de supplique ou de complainte. Il s'agit de faire naître une attitude courageuse d'aspiration et de motivation. Comme un enfant qui affirme "demain je serai docteur pour guérir les gens". Faire les souhaits c'est affirmer une aspiration sans l'ombre d'un doute ou d'un compromis. Il n'y a pas de place à l'hésitation ou à la sous-estimation. Ce sont là des voiles de la complaisance et de l'orgueil. Il y a place à l'espérance et à l'affirmation totalement sincère et généreuse. Faites des souhaits comme ce petit enfant plein de force pour construire son avenir. L'avenir de cet enfant qu'on a été et qui s'exclame "quand je serai grand je serai pompier, astronaute, docteur etc.... Quand on fait des souhaits on ne prie pas, on ne supplie pas, on affirme, on assure, on s'exhausse, on exauce notre Bodhicitta...

Extrait d'un enseignement....