Soukhasiddhi

Thanka de Marie Noëlle Guyot

Gour Tso : de la P.237/3 à 238/2

Ne pas avoir d'activité envers tous les objets des sens
Et de mouvement de l'esprit est la voie du Nirvana .
Le Dharmadatu c'est de ne pas avoir de pensées discursives .
Par la séparation de l'esprit c'est le Mahamoudra . 
Ne médite pas, ne médite pas, ne médite pas dans (ou avec) l'intellect (tib. Lo) 
La méditation par l'intellect n'est que la machination des pensées discursives
Par les pensées discursives on est lié au samsara .
Séparé de l'intellect on ne médite pas.
 
En le vide de l'espace sans référence
Contacte la racine de l'esprit doté de connaissance
Ayant contacté la racine, demeure détendu.
 

Gour Tso : P. 272 /6

Premier chant de Soukkasiddhi en réponse à la demande d'enseignement de Kyoungpo Neldjor au moment de leur rencontre :

 
De Birwapa, Daméma
Et Dordjé Tchang j'ai écouté (le Dharma).
Dans la voie authentique du Mantrayana
Les quatre initiations font mûrir,
Et les pratiques des phases de développement et d'achèvement libèrent.
Pour ces enseignements offre de précieuses richesses, de la poudre d'or,
Joins tes mains avec respect, fais de longues prosternations,
Touche la plante de mes pieds avec le sommet de ta tête.
 
En cet instant je vais te libérer ;
Aujourd'hui tu as obtenu la chose sublime,
Fils de la famille (des Bouddhas) tu es merveilleux !
Fils de la famille (des Bouddhas) tu es merveilleux !
Fils de la famille (des Bouddhas) tu es merveilleux !
 
Tes disciples ainsi que leurs disciples,
Dans le futur, tous ceux qui détiendront la lignée
Seront réellement bénit par moi 
Et ils iront tous en Terres Pures (Katcheu).